Généathème – Les jumeaux de mon arbre

Dans le cadre des généathèmes, au mois d’avril, Généatech nous propose d’écrire sur le thème des naissances multiples.

J’ai déjà écrit des articles autour des jumeaux :

Alors pour ce généathème, j’ai souhaité étudier la fréquence des jumeaux dans mon arbre.

Côté SOSA, il n’y a que Justine VEY mais je savais que mes grands-parents avaient eu des jumeaux, morts en bas-âge, un cousin germain a des jumeaux … bref c’est plutôt fréquent chez nous les jumeaux …oui mais fréquent à quel point ?

Du côté de l’arbre de mon mari :

Une cousine germaine de mon mari a eu des jumeaux nés en 2012, une fille et un garçon.

Il a par ailleurs un ancêtre à la 7ème génération qui était jumeau dans une paire mixte.

Du côté maternel de mon arbre :

Sur ma branche maternelle, de mémoire je pensais qu’il y avait peu de jumeaux, et s’il y a « seulement » 2 paires de jumeaux en l’état de mes recherches, il s’agit de cousins germains puisque ce sont les enfants de 2 frères :

  • Jean Marie Cyrille DARD et
  • Jean-Benoît DARD, mon SOSA 30.
    • Marguerite et Marguerite Francine (très original ce choix de prénoms), filles du premier sont nées le 29 janvier 1879 à Saint-Pierre-de-Boeuf (42),
    • Jean-François et Antoinette, enfants du second, sont nés le 5 juillet 1890 à Lorette (42).

Néanmoins, parmi ces 4 enfants, une seule, Marguerite Francine a atteint l’âge adulte et s’est mariée le 3 novembre 1906 à Vienne (38).

Marguerite est décédée à 1 an et 4 mois à Saint-Pierre-de-Boeuf (42), le 17 juin 1880.

Jean-François n’a vécu que 13 jours et est décédé à Lorette (42), le 18 juillet 1890.

Antoinette est décédée 2 jours avant d’atteindre ses 2 mois à Lorette (42), le 2 septembre 1890.

Côté paternel

Alors côté paternel, j’étais sûre de trouver beaucoup de jumeaux.

Je connaissais déjà avec certitude l’existence de 6 paires de jumeaux :

  • les 3 paires de mes SOSA 94-95 ;
  • les enfants de mes grands-parents ;
  • les fils de mon cousin germain ;
  • les filles d’un cousin germain de mon père.

Mais une petite recherche dans Hérédis m’en a proposé 12 paires !

Pour vous donner un ordre d’idée, sur 8 générations consécutives (ancêtres directs et collatéraux), il y a une ou plusieurs paires de jumeaux.

On commence par un schéma global que j’explique ci-après.

La légende :

L’explication détaillée :

Les numéros correspondent aux SOSA de mon arbre, je suis le numéro 1 et donc les 4 et 5 sont mes grands parents paternels. Pour ceux qui ne sont pas habitués à la numérotation SOSA, j’ai utilisé le bleu et le rose de manière très classique pour différencier les hommes et les femmes.

Pour leurs descendants qui ne sont pas des numéros SOSA pour moi, j’ai mis l’initiale des prénoms.

Les jumeaux sont matérialisés par des losanges : vert pour les garçons et orange pour les filles. Le losange est vide quand le jumeau est décédé en bas-âge, la présence d’un ? indique que je ne sais pas si le jumeau a atteint l’âge adulte, c’est le cas pour 5 des 24 jumeaux de cette branche. Pour tous les autres, je sais qu’ils ont atteint l’âge adulte soit via leur acte de mariage, soit par leur acte de décès.

Si je manquais d’idée pour des recherches, je pourrais bien commencer par chercher le décès de ces 5 jumeaux …et qui sait, peut-être en croiser d’autres ?

Un petit résumé en infographie :


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s